Chapitre 2

 

Chapitre 2: Un nouvel habitant dans le village.

 

Quand le lutin arriva au village, il souleva la chère petite et lui présenta sa nouvelle maison, du haut du cerisier l'arbre royal, où rien n'échappait à la vue, où tout était sous contrôle.

 

Le lutin dès son arrivée au village après 2 jours de marche, partit voir le chef du clan. Il s'arrêta à la porte et attendit qu'on l'annonce au grand chef. Hoeluy le chef des lutins des bois était tel un grand Broud sacré , Broud signifiant dieu dans notre langue, il gouvernait sur le village en instaurant la justice et faisant régner la prospérité et le bonheur. Tous les lutins avaient une confiance aveugle en ce grand Broud qui était juste et bon. Rufus fut enfin annoncé à la grande porte, il entra dans le grand palais sa sacoche de plante autour du coup et l'enfant dans ses bras.

Le palais de Hoeluy était brillants de mille feux, le sol ressemblait à du marbre, les lampadaires sur le côté étaient faits de matériaux brillants et le trône du grand Broud était immense et fait d'un acier doré qui étincelai. Rufus n'était jamais entré dans le palais, il perdu ses mots face à tant de beauté. Mais ce qu'il voulait voir par dessus tout, ce que son père lui avait raconté et que son père avait raconté avant ce dernier, et ainsi de suite une légende! Un diamant au sein de ce palais le grand joyau qui donnait de la nourriture à tous le village, le … il était là, au dessus du trône. Cette immense boule de verre. Sa couleur émeraude illuminait le trône , c'est ce qui lui donnait cette allure indomptable. Rufus en perdit ses mots, il était tout simplement subjugué …

  • Peut-tu me dire que viens-tu faire ici Rufus? Hoeluy commençait à s'impatienter.

  • Oh grand Hoeluy, je me présente devant vous pour vous faire part d'une découverte. J'étais en quête je devais ramassé des plantes extrêmement rares pour ma boutique, quand je suis tombé sur un panier, dans lequel j'ai trouvé un …. bébé humain. Dans ces vêtements il y avait une petite lettre, je ne l'ai pas encore ouverte mais...

  • Le grand Hoeluy se leva précipitamment de son trône, et prit la petite Ellenya dans ses bras Rufus tremblait de peur, le grand Broud s'était déplacé si vite! Il ordonna au lutin de lire la lettre pendant qu'il observait l'enfant. Il l'observa de toute part pendant que Rufus commençait à lire la lettre.

  • Le lutin ouvrit l'enveloppe et lu à haute voix:

    « Je me nomme Doeury,

    je suis une paysanne du pays de l'Ouest. J'ai mis au monde une enfant bâtarde, elle est en danger dans mon pays, en danger de mort... Avant que je la mette au monde, j'ai vu son avenir dans les étoiles, un avenir radieux mais aussi plein de guerre et de souffrance. Je veux le meilleure pour la fille, en espérant que vous compreniez mon désir. Je souhaite qu'elle possède toutes les armes de ce monde, pour grandir sur cette planète dur et sans pitié, je souhaite qu'elle acquiert les meilleures chances pour survivre. Qui que vous soyez, vous avez le destin de ma fille entre vos mains, je vous en prie, veillez sur elle. Si vous lisez cette lettre c'est que je suis sûrement morte. La prophétie est la plus grande des puissance au monde, et ne pas l'écouter consiste à se rebeller contre les dieux. Quoi qu'il arrive, ne répondez pas à ces questions je ne souhaite pas qu'elle apprenne la vérité sur son père,

    Le royaume de l'Ouest n'est pas un royaume de bonté et son père, le roi l'est encore moins. Il essaiera de la corrompre, et de voler ses dons. Je vous en prie, prenez la bonne décision pour elle et pour le monde.

    Elle porte autour du coup mon médaillon c'est un porte bonheur, je veux que ce soit un souvenir de sa mère, soyez cléments et ne lui faites aucun mal je vous en conjure, dites lui que sa mère l'aimait plus que tout, les dieux vous en seront reconnaissants.

    Prenez soin de mon Ellenya . »

 

Doeury

 

 

Le lutin ferma le papier et attendit la réaction du grand chef.


Le grand chef eu tout d'abord très peur, il éloigna l'enfant de lui en le tendant à une domestique. Puis il appela un garde et lui demanda quelque chose à l'oreille, le grand Broud réfléchissait et Rufus ne bougeait pas d'un poil observant Ellenya dans les bras de la suivante. Le Garde revint deux minutes plus tard avec un grand livre, puis le grand Broud ordonna à tous de quitter la salle, sauf à Rufus, la suivante en sortant donna l'enfant à ce dernier.

  • La femme, cette Doeury disait vrai c'est la prophétie des Homawark. Il lu sur le livre en suivant de son gros doigt « Une enfant humaine, aux yeux d'émeraude viendra au village, elle sera belle et douce. Sa mère promise aux Dieux ne sera pas avec elle. L'enfant sera accompagnée de son fidèle qui la trouvera dans les bois. Elle réalisera de grande choses, et seul elle le pourra. Elle sauvera le royaume de l'Est, mais... »

  • Rufus arrêta le chef dans sa lecture, le royaume de l'Est est inhabité? N'est ce pas grand Broud, il n'est plus , depuis des centaines d'années?

  • Autrefois il l'a été, c'était un grand royaume où régnait la paix et la prospérité, mais des forces maléfiques l'ont prises d'assaut et l'ont ensorcelé, à présent quiconque souhaiterais entré dans ce royaume finirait sa vie dans les catacombes de cette ville fantômes dans d'atroces souffrances... Le chef s'arrêta.

Rufus scrutait les yeux du chef qui hésitait entre l'enfant, le petit morceau de papier et le livre de la prophétie, puis ferma le livre et leva les yeux vers Rufus.

 

  • « Tu élèvera cet enfant, jusqu'à ses 16 ans, puisque c'est toi qui l'a trouvé. Puis quand viendra le moment tu le guidera vers un village d'hommes, il se tourna vers l'enfant, c'est tout ce que je peux accepter dans l'enceinte de mon village. » Le chef avait été très clair sur sa décision, et sa voix montrait bien qu'il ne laisserait aucune autre alternative. «La prophétie nous concerne tous, inculque lui les manières, les règles et le savoir vivre que tout bon lutin doit posséder et elle deviendra ce que le monde fera d'elle... »

  • « Merci beaucoup honorable Hoeluy, répondit Rufus tout excité de pouvoir gardé cet enfant tellement mignon, il se précipita vers la petite fille et la prit dans ses bras. »

  • « Mais attention, le chef le prit par le bras, tu ne dois pas t'attacher à cette enfant, les humains sont mesquins et dangereux on ne peut pas leur faire confiance, cette enfant a surement des gènes de menteur et de traitres, prend tes gardes Rufus... »

 

Rufus acquiesça, il prendra garde, puis se tourna vers la porte remerciant infiniment le grand Broud et encore tout retourné par ce qui venait de se passer.

Il partit tout heureux avec l'enfant dans ses bras, il était heureux d'avoir de la compagnie, enfin! Ce n'était pas trop tôt. Il s'ennuyait un peu, seul dans sa petite maison en bois.

En sortant du palais royal il suivit la branche principale qui servait de liaison avec toutes les autres voies du petit village des lutins. Leurs maisons étaient disposées sur des centaines d'arbres et tous reliés entre eux par des petites branches, le palais royal était sur un grand marronnier qui trônait au milieu du village. Rufus, lui, habitait un cerisier, grand et majestueux arbre fruitier. C'était un bel arbre et accueillait au creux de ses branches une seule maison, celle du petit lutin des bois.

Rufus ouvrit la porte de sa maison, il passa la porte avec la petite Ellenya dans ses bras. Elle se retrouva enfin à l'abri après des heures dehors, elle s'endormit dès que le lutin alluma un feu dans la cheminée. La vie allait être calme et reposante dans ce petit village, c'est tout ce que sa mère aurait voulu, elle voulait que ce soit des habitants de la forêt qui s'occupe de sa chère petite, elle n'avait pas choisit ce peuple de lutin en particulier, mais elle savait qu'ils allait être bon. De sa place, elle pouvait observer sa fille, elle était en sécurité et quand le jour viendra sa mère viendra la rejoindre, dans son cœur. Ellenya était à présent en sécurité dans un village éloigné des humains, dans une des forêt les plus dangereuse des quatre royaumes, une véritable cachette!

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site